ii
accueil thématiques actualité plan du site contact
  photo flore liens
prive
 

 
> Aménagement
> Articles en Anglais
> Biologie végétale
> Botanique
> Dendrologie
> Dendrométrie
> Divers
> Ecologie
> Etude des stations
> Exploitation
> Jeux
> Législation
> Pédologie
> Sylviculture
> Technologie du bois
 
  :: Regroupement - Chapitre 1 : Le groupement forestier
:: Eaux potables et forêts protégées - The importance of forest protected areas to drinking water
:: Les rémanents d’exploitation
:: Le rôle des administrations locales dans la promotion de la gestion responsable des forêts
:: Déforestation
:: Le chène liège
:: Les Grands Erables
:: IFN-Instruction pour les mesures et observations de terrain des stations foretières
 
 
  > Mediaforest.net
> Aprovalbois
> Fédération Nationale des Chasseurs
> Sciences Agronomiques de Gembloux
> Environnement Union Européenne
 
 
   Dendrologie
L’Erable à feuilles d’obier

"Acer opalus"


I Rappels botaniques

Systématique : Angiosperme de la famille des Aceracées

Hauteur : Arbre de dimension moyenne : il atteint 15 mètres maximum (JPG)

Port : Etalé

Ecorce : Grise et lisse

Rameau : Epais et glabre

Bourgeon : Allongé, brun légèrement pubescent

Photo : Jean-Louis Helardot http://jeanlouis.helardot.free.fr

Feuille : Grande et à 5 lobes (pintalobée). Les sinus sont aigus, mais peu profonds. Cette feuille ressemble à celle de l’érable sycomore Acer pseudoplatanus

Fruit : Bisamare (2 graines, chacune entourée d’une aile). Ces samares sont fermées (angle aigu), mais un peu plus rétrécies que chez l’érable sycomore

II Aire naturelle

Espèce autochtone, que l’on trouve dans le Sud-Est de la France, en basse et moyenne montagne

III Ecologie

Climat : Plutôt méditerranéenne

Altitude : Jusqu’à 1900 m. Atteint l’étage montagnard

Résistance : Il peut supporter l’ombre, et apprécie les étés chauds et lumineux

Sol : Calcicole. Les sols sont généralement secs, caillouteux...

IV Utilisation du bois

Bois : Bois blanc, à vaisseaux diffus (grain fin), homogène, dur et plus dense que le Sycomore

Utilisations : Peu d’intérêts, à part le bois de chauffage et quelques éléments de sculpture





Thibaud Surini

 
© Inforets 2007 - Vimont Mathieu - Tous droits réservés - Site développé avec SPIP hébergé chez Free