ii
accueil thématiques actualité plan du site contact
  photo flore liens
prive
 

 
> Aménagement
> Articles en Anglais
> Biologie végétale
> Botanique
> Dendrologie
> Dendrométrie
> Divers
> Ecologie
> Etude des stations
> Exploitation
> Jeux
> Législation
> Pédologie
> Sylviculture
> Technologie du bois
 
  :: Regroupement - Chapitre 1 : Le groupement forestier
:: Eaux potables et forêts protégées - The importance of forest protected areas to drinking water
:: Les rémanents d’exploitation
:: Le rôle des administrations locales dans la promotion de la gestion responsable des forêts
:: Déforestation
:: Le chène liège
:: Les Grands Erables
:: IFN-Instruction pour les mesures et observations de terrain des stations foretières
 
 
  > INRA d’Avignon
> Office National des Forêts
> Ministère de l’écologie
> Office National des Forêts
> DIREN Haute-Normandie
 
 
   Dendrologie
Le Douglas

"Pseudotsuga menziesii"


(JPG)

I Rappels botaniques

Systématique : Gymnosperme de la famille des Pinacées et tribu des Abiétés

Hauteur : Plus de 50 mètres en France ; Peut atteindre 100 mètres dans son aire naturelle

Port : Conique et large

Ecorce : Rougeâtre avec des poches de résine

Rhytidome : Crevassé avec des fentes de couleur orange à saumonée

Rameau : Souple, peu pubescent

Bourgeon : Fusiforme, et de couleur brun/violacé

Aiguille : Souple, non piquante, avec deux lignes blanches de stomates en face inférieure. Elles sont disposées en brosse sur les rameaux fertiles. Taille de 2 à 3 cm. Elles dégagent une forte odeur de citronnelle lorsqu’on les casse ou qu’on les frotte

Cône : Pendant, qui tombe à maturité. Taille de 5 à 8 cm. Il présente des bractées saillantes trifides sur ses écailles

Graine : Petite, qui tombe avant la tombée du cône

II Aire naturelle

Espèce exotique, qui provient de la côte Ouest nord-américaine : zone côtière du Pacifique, allant de la Californie à la Colombie britannique. On trouve aussi le Douglas bleu Pseudotsuga glauca dans des états comme l’Arizona, le Colorado ou encore le Nouveau-Mexique.

III Ecologie

Climat : Océanique à semi océanique

Altitude : Inférieure à 900 mètres dans son aire d’introduction. Peut monter à 2000 mètres dans son aire naturelle

Précipitations : Supérieure à 700 mm d’eau par an

Résistance : Froid, mais sensible au vent

Sol : Essence calcifuge, qui ne supporte pas non plus l’hydromorphie. Il faut donc un sol plutôt filtrant et légèrement acide. La richesse du sol doit être moyenne à bonne (sols mésotrophes au minimum). Réserve utile maximum du sol : 110 mm

Remarque : Sur sols trop riches, il peut présenter une croissance trop rapide, entraînant une carence en cuivre : la dernière pousse sera non droite

Croissance : Rapide et continue pouvant atteindre plus de 18 à 20 m3/ha/an

Pathogène spécifique : La rouille suisse du Douglas Phaeocryptopus gaeumannii

IV Utilisation du bois

Bois : Aubier blanc mais duramen rouge. Il garde une bonne qualité mécanique malgré la croissance rapide (limite de largeur de cerne avant perte de la qualité : 7 mm)

Utilisations : Charpente, construction, menuiserie, déroulage, panneaux de particules ou de fibres...

Toutes ces qualités font que le Douglas est la première essence de reboisement en France.





Thibaud Surini

 
© Inforets 2007 - Vimont Mathieu - Tous droits réservés - Site développé avec SPIP hébergé chez Free