ii
accueil thématiques actualité plan du site contact
  photo flore liens
prive
 

 
> Aménagement
> Articles en Anglais
> Biologie végétale
> Botanique
> Dendrologie
> Dendrométrie
> Divers
> Ecologie
> Etude des stations
> Exploitation
> Jeux
> Législation
> Pédologie
> Sylviculture
> Technologie du bois
 
  :: Regroupement - Chapitre 1 : Le groupement forestier
:: Eaux potables et forêts protégées - The importance of forest protected areas to drinking water
:: Les rémanents d’exploitation
:: Le rôle des administrations locales dans la promotion de la gestion responsable des forêts
:: Déforestation
:: Le chène liège
:: Les Grands Erables
:: IFN-Instruction pour les mesures et observations de terrain des stations foretières
 
 
  > ENGREF
> Foret-bois.com
> valeur-bois.com
> L’IFN
> Museum National d’Histoire Naturelle
 
 
   Sylviculture
Fiche 2 : Le projet restauration écologique après tempête


"Le projet "restauration écologique après tempête - Morvan, Aquitaine" du WWF, financé par la Fondation EDF sur la période 2001-2004, a permis de décliner la "charte de restauration des forêts après tempête" sur deux forêts pilotes. L’objectif est à la fois l’affinement des recommandations de gestion à deux contextes forestiers spécifiques, ainsi que la diffusion des connaissances. D’où le choix volontaire de deux contextes à la fois très différents mais très artificialisés :

• La forêt de Folin, dans le Morvan, avec des monocultures prédominantes de douglas, d’épicéa et de sapin pectiné. Cette forêt a une fonction productive forte. Les partenaires du site sont : le Groupement Forestier de Folin et les associations Autun Morvan Ecologie et Pro Silva.

• La forêt de la Réserve Naturelle de l’étang de Cousseau, en Aquitaine, avec des monocultures de pin maritime. Cette forêt a un rôle de protection de la diversité biologique et d’accueil du public. Les partenaires sont : Réserves Naturelles de France et la SEPANSO.

Les plantations ou semis monospécifiques ont profondément modifié l’écologie de ces régions forestières ces quarante dernières années et doivent être améliorées en douceur vers une forêt plus riche écologiquement, plus intégrée dans le paysage, tout en conservant un fort potentiel économique. Cette conversion est d’autant plus importante dans le Morvan que nombre de ces plantations, effectuées dans l’après guerre, arrivent à maturité et seront bientôt exploitées par coupe rase. Au-delà de l’aspect écologique et paysager, cette arrivée massive de bois sur le marché sera suivie d’une pénurie pour la filière locale. Au travers de la restauration après les tempêtes, l’enjeu dépasse donc la seule restauration des zones touchées, mais aborde la restauration de la biodiversité dans tout le massif forestier et la mise en oeuvre d’une gestion durable de la forêt."

(JPG)
Source : WWF France - www.wwf.fr





Vimont Mathieu

 
© Inforets 2007 - Vimont Mathieu - Tous droits réservés - Site développé avec SPIP hébergé chez Free