ii
accueil thématiques actualité plan du site contact
  photo flore liens
prive
 

 
> Aménagement
> Articles en Anglais
> Biologie végétale
> Botanique
> Dendrologie
> Dendrométrie
> Divers
> Ecologie
> Etude des stations
> Exploitation
> Jeux
> Législation
> Pédologie
> Sylviculture
> Technologie du bois
 
  :: Regroupement - Chapitre 1 : Le groupement forestier
:: Eaux potables et forêts protégées - The importance of forest protected areas to drinking water
:: Les rémanents d’exploitation
:: Le rôle des administrations locales dans la promotion de la gestion responsable des forêts
:: Déforestation
:: Le chène liège
:: Les Grands Erables
:: IFN-Instruction pour les mesures et observations de terrain des stations foretières
 
 
  > L’UCFF
> EFI
> Natura 2000 France
> Sylvi-culture
> AFEPA
 
 
   Dendrologie
Le Frêne

"Fraxinus excelsior"


(JPG)

I Rappels botaniques

Systématique : Angiosperme de la famille des Oléacées

Hauteur : Pouvant atteindre 35 mètres

Port : Elancé et peu ramifié

Ecorce : Aspect variable, mais généralement grisâtre et lisse

Rhytidome : Fin, mais rosâtre. Il peut ressembler à celui du chêne chez des individus âgés

Rameau : Phyllotaxie opposée

Bourgeon : Noir et pyramidal. C’est un critère de reconnaissance très important

Feuille : Composée de 7 à 15 folioles, mais toujours en nombre impair. Taille d’environ 30 cm

Fleur : L’arbre présente soit de fleurs mâles, soit des fleurs femelles, car c’est une essence dioïque

Fruit : Samare allongée : c’est un fruit sec muni d’une aile

II Aire naturelle

Présent en Europe moyenne. Mais, plus rare au bord de la Méditerranée.

III Ecologie

Climat : Plutôt océanique à semi-océanique

Altitude : S’adapte aux étages collinéens, comme montagnards, jusqu’à 1400 mètres.

Précipitations : Il a besoin d’une bonne humidité atmosphérique.

Résistance : Il est sensible aux gelées tardives. C’est une essence héliophile.

Sol : S’adapte sur sols acides ou calcaires, mais est peu productif sur sols acides, de par leur pauvreté minérale. A besoin d’une forte RUM (Réserve Utile Minimum) en eau (environ 150 mm par mètre de sol). En revanche, il ne supporte pas les engorgements permanents en eau.

Croissance : Rapide, car on peut faire pousser des frênes en 60 ans.

Pathogènes spécifiques :

-  Le chancre fongique Nectria galligena ;
-  Le chancre bactérien Pseudomonas savastanoii ;
-  Les scolites peuvent provoquer la barrette du frêne : les cernes ne sont pas circulaires sur tout leur tour.

IV Utilisation du bois

Bois : Bois à zone initiale poreuse, blanc, voire nacré. Les vaisseaux du bois final sont groupés par 2 ou 3.

Utilisations : C’est un bois élastique et résiliant (résistant aux chocs) : on en fait donc des manches à outils, ou des articles de sport. Il est apprécié en décoration ou encore le mobilier.

Remarque : Le frêne peut présenter une décoloration du duramen, due à la station et à l’âge. C’est le coeur noir. Cette singularité est parfois valorisée : c’est ce qu’on appelle le frêne olivier.

Autres essences de frêne :

-  Frêne oxyphylle, Fraxinus angustifolia : Mêmes exigeances édaphiques, mais il est présent en Méditerranée. Son bourgeon est pyramidal, mais brun.

-  Frêne à fleurs, Fraxinus ornus : Essence atteignant 10 mètres de haut, dont le bourgeon est pyramidal, mais gris. On le trouve en Corse, Sardaigne, sur les sols bien alimentés en eau.





Thibaud Surini

 
© Inforets 2007 - Vimont Mathieu - Tous droits réservés - Site développé avec SPIP hébergé chez Free