ii
accueil thématiques actualité plan du site contact
  photo flore liens
prive
 

 
> Aménagement
> Articles en Anglais
> Biologie végétale
> Botanique
> Dendrologie
> Dendrométrie
> Divers
> Ecologie
> Etude des stations
> Exploitation
> Jeux
> Législation
> Pédologie
> Sylviculture
> Technologie du bois
 
  :: Regroupement - Chapitre 1 : Le groupement forestier
:: Eaux potables et forêts protégées - The importance of forest protected areas to drinking water
:: Les rémanents d’exploitation
:: Le rôle des administrations locales dans la promotion de la gestion responsable des forêts
:: Déforestation
:: Le chène liège
:: Les Grands Erables
:: IFN-Instruction pour les mesures et observations de terrain des stations foretières
 
 
  > DRAF Champagne-Ardenne
> Museum National d’Histoire Naturelle
> Cyber Acteurs
> L’IFN
> INRA
 
 
   Dendrologie
Le chêne rouge d’Amérique

"Quercus rubra"


I Rappels botaniques

Systématique : Angiosperme de la famille des Fagacées (Quercoïdées)

Hauteur : Arbre de grande dimension : supérieure à 30 mètres

Port : Plus élancé que les houppiers des chênes communs

Ecorce : Grise et lisse, mais non brillante

Rhytidome : Il se fissure légèrement avec le temps

Rameau : Lisse et non pubescent

Bourgeon : Rougeâtre, ovoïde, à nombreuses écailles et groupés à l’extrémité du rameau

(JPG)

Feuille : Grande et à lobes pointus (parfois plus d’une pointe). Les sinus sont peu profonds. La feuille devient rouge-brun à l’automne, avant de tomber

Fruit : Glands plutôt gros et peu englobés par la cupule aplatie

II Aire naturelle

Espèce exotique, provenant du quart Nord-Est des Etats-Unis : région des grands lacs ; New York...

III Ecologie

Climat : Tempéré

Altitude : Jusqu’à 800 m. Etage collinéen, voire montagnard inférieur

Résistance : Supporte peu l’hydromorphie, sauf si elle apparaît en dessous de 40 cm de sol. Cependant, il supporte l’ombre

Sol : Essence calcifuge stricte. Ne pousse que sur sols acides, assez profonds, et riches en eau

Croissance : Il peut atteindre une production de 9 m3/ha/an et on considère que c’est exploitable en 80 ans

Pathologie : Chancre, encre, collybie

IV Utilisation du bois

Bois : Bois ressemblant au bois de chêne commun, mais ne présente pas de thylles (éléments chimiques qui viennent boucher les vaisseaux lors de la duraminisation). Ce bois est donc peu durable, et n’est pas adapté à la confection de merrains

Utilisations : Tranchage, menuiserie, ...





Thibaud Surini

 
© Inforets 2007 - Vimont Mathieu - Tous droits réservés - Site développé avec SPIP hébergé chez Free