ii
accueil thématiques actualité plan du site contact
  photo flore liens
prive
 

 
> Aménagement
> Articles en Anglais
> Biologie végétale
> Botanique
> Dendrologie
> Dendrométrie
> Divers
> Ecologie
> Etude des stations
> Exploitation
> Jeux
> Législation
> Pédologie
> Sylviculture
> Technologie du bois
 
  :: Regroupement - Chapitre 1 : Le groupement forestier
:: Eaux potables et forêts protégées - The importance of forest protected areas to drinking water
:: Les rémanents d’exploitation
:: Le rôle des administrations locales dans la promotion de la gestion responsable des forêts
:: Déforestation
:: Le chène liège
:: Les Grands Erables
:: IFN-Instruction pour les mesures et observations de terrain des stations foretières
 
 
  > Zéro Déforestation
> Office National des Forêts
> Forêt Bois - Franche-Comté
> CRPF
> EFI
 
 
   Sylviculture
Fiche 5 : Le fonctionnement de la futaie irrégulière et mélangée


"Le traitement en futaie irrégulière, continue et proche de la nature, est une gestion caractérisée par une grande stabilité :

• stabilité des processus écologiques avec permanence du mélange d’essences,
• stabilité du volume sur pied et de son accroissement, • régularité des récoltes,
• permanence de la répartition entre les différentes classes de diamètre.

Toutes ces caractéristiques s’appliquent au niveau élémentaire de la plus petite parcelle, qui ressemble à ses voisines, et ressemble à ce qu’elle était dans le passé et à ce qu’elle deviendra dans le futur. Le travail s’effectue par parcelles entières, petite ou grande, à rotation courte (5 à 10 ans). Dans le temps, le volume sur pied ne varie pas de plus 20 % autour d’une moyenne et la part des gros bois (diamètre 50 cm et plus) est toujours forte. Le nombre des petits bois doit être suffisant pour assurer l’avenir.

L’analyse de la dynamique montre l’existence de trois classes sociologiques d’arbres qui ont une interaction forte les uns avec les autres :

• les grands arbres dominants, dont la hauteur maximale est définie par la fertilité de la station et par l’essence la plus représentée. Si leur progression en hauteur ralentit, leur accroissement en diamètre peut se prolonger jusqu’à un âge très avancé. Ce sont eux qui assurent par leurs semences, le renouvellement des peuplements, et par leur rôle protecteur, le bon développement des jeunes sujets.
• Les jeunes semis qui apparaissent souvent en collectifs au niveau du sol, constituent les éléments de la "salle d’attente". Ils ont une petite hauteur et un accroissement très faible, tant en diamètre qu’en hauteur. Leur destinée est soit d’accéder à l’étage supérieur, soit de dépérir et de laisser la place à d’autres.
• L’étage intermédiaire est constitué d’un nombre réduit de jeunes tiges, attendant le flux de lumière qui leur permettra de rejoindre l’étage dominant. Il est connu qu’un sapin pectiné de moins de 10 m, est en mesure de rester en "salle d’attente" pendant 100 ans (voire plus), et, s’il est éclairci à ce stade, de réagir en montant en 50 ans à une hauteur de 30 à 40 m, puis, pendant une période supplémentaire de 50 à 100 ans, de produire un fût de 3 à 4 m3."

(JPG)
Source : WWF France - www.wwf.fr





Vimont Mathieu

 
© Inforets 2007 - Vimont Mathieu - Tous droits réservés - Site développé avec SPIP hébergé chez Free