ii
accueil thématiques actualité plan du site contact
  photo flore liens
prive
 

 
> Aménagement
> Articles en Anglais
> Biologie végétale
> Botanique
> Dendrologie
> Dendrométrie
> Divers
> Ecologie
> Etude des stations
> Exploitation
> Jeux
> Législation
> Pédologie
> Sylviculture
> Technologie du bois
 
  :: Regroupement - Chapitre 1 : Le groupement forestier
:: Eaux potables et forêts protégées - The importance of forest protected areas to drinking water
:: Les rémanents d’exploitation
:: Le rôle des administrations locales dans la promotion de la gestion responsable des forêts
:: Déforestation
:: Le chène liège
:: Les Grands Erables
:: IFN-Instruction pour les mesures et observations de terrain des stations foretières
 
 
  > INRA
> Forêt Bois - Franche-Comté
> Zéro Déforestation
> DRAF Champagne-Ardenne
> Ministère de l’écologie
 
 
   Dendrologie
Le Pin maritime

"Pinus pinaster"


(JPG)

I Rappels botaniques

Systématique : Gymnosperme de la famille des Pinacées et tribu des Pinées

Hauteur : 30 mètres maximum

Port : Houppier assez étalé, arrondi et clair

Système racinaire : Plongeant puis traçant ensuite

Forme : Le tronc présente souvent une courbure basale caractéristique

Ecorce : Rougeâtre, noire

Rhytidome : Très épais (8 à 12 cm). A des plaquettes qui se détachent pour laisser une marque rouge

Aiguille : Rigide, vert foncé, longue. Taille variable de 12 à 22 cm environ. Elles sont groupées par 2

Cône : Gros, globuleux. Taille de 15 à 20 cm. Il a des écussons et ombilies plutôt saillantes

Graine : Petite, munie d’une aile

II Aire naturelle

On le retrouve dans diverses régions françaises : Les Landes (race landaise), la Corse et la côte d’Azur (race mésogéenne). Il existe également une race espagnole et une race portugaise

III Ecologie

Climat : Méditerranéen

Altitude : Jusqu’à 800 mètres

Résistance : Sécheresse. Très sensibles au froid et les fortes gelées. Essence héliophile

Sol : Essence calcifuge. Il s’adapte très bien sur sols très pauvres (type podzols). Peut supporter l’hydromorphie (surtout la race landaise). Réserve utile minimale : 50 mm d’eau/mètre

Croissance : Très rapide, spécialement à l’état jeune

Pathologie : Sensible à la chenille processionnaire du Pin Thaumetopoea pityocampa

IV Utilisation du bois

Bois : Duramen rouge, à gros canaux résinifères.

Utilisations : Bois de mine, menuiserie...

On extrait la résine de l’arbre, par une activité appelée le gemmage. Cette résine permet de tirer l’essence de térébenthine





Thibaud Surini

 
© Inforets 2007 - Vimont Mathieu - Tous droits réservés - Site développé avec SPIP hébergé chez Free